Marie Bronsard

Contact : marie.bronsard@orange.fr

Son site

Biographie : Après quelques années de vagabondage, Marie Bronsard a planté ses racines et des arbres sur les contreforts du Larzac, où règne encore la lumière de sa Méditerranée, originelle et légendaire, afin de s’adonner à la seule écriture. Se revendique, du reste, écrivain, sans exclusives ni définitions, par refus de l’enfermement. Aime les livres qui se lisent d’une traite, et se relisent à l’occasion, et s’emploie à en commettre, au grand dam de sa traductrice et de ses éditeurs. Travaille parfois pour le théâtre. Poursuit depuis une dizaine d’étés une improbable collaboration avec Sonia Alland, laquelle s’évertue à transposer en anglais américain, et caser, sa prose rétive. En résumé, fait ce qu’elle peut, comme elle le peut, avec un bonheur inégal, mais le fait. Dernier ouvrage en date « Marginales » chez Domens, 2009.

Lire quelques extraits

Bibliographie

Romans, récits

  • L’Ermitage, éd. Le temps qu’il fait, 1986
  • L’Alliance, éd. Le temps qu’il fait, 1988
  • L’eau de l’âge, Karédys éditions, 1993
  • Heures, éd. Domens, 1995
  • In memoriam Cassiopée, éd. Domens, 1996
  • Marine, éd. Domens, 1996
  • Clichés, éd. Domens, 1998
  • La Légende, éd. Domens, 1999
  • Une traversée slave du siècle, éd. Domens, 2002
  • Mélancolies d’une amazone, éd. Domens, 2004
  • Marginales, éd. Domens, 2009
  • Chronique des automnes enfuis, récit, éd. Domens, 2016

Poésie

  • Lueurs, suivis de Monodies, proses poétiques, éd. Domens, 2006
  • Partita pour voix seule, in Marginales, suite poétique, éd. Domens, 2009

Œuvres traduites

  • In memoriam Cassiopée, traduction Sonia Alland, 2000, édition Red Dust, New York,
  • The Hermitage, traduction Sonia Alland, 2001, Northwestern University Press; Evanston
  • The Legend, traduction de Sonia Alland, 2013 edition Seagull books, London, Calcutta.

Traductions en revues

  • The Hermitage, (extraits) traduction Sonia Alland, in The Dirty Goat, n° 6, Austin, Texas
  • A day of a week, traduction Sonia Alland in Connect N°3, Corpus, New York, 2001
  • The Fleeting Shadow of Gilded Swan, traduction Sonia Alland in Connecticut Review, spring 2004, volume XXVI N° 1( l’ombre fugitive du merle blanc in Monodies, Karédys éditions, 1992)
  • Marine (an extract) in Quarter after eight, Volume 10, 2004, Ohio University, Athens (Ohio)
  • Book of Hours (“Heures”, in extenso) par Sonia Alland in « D.G. The Dirty Goat », n° 19, Austin, Texas, 2008
  • Glances (Lueurs) (de “Lueurs, suivies de Monodies”, Domens, 2006) par Sonia Alland, in Metamorphoses, Volume 16, Issue 2, 2008, Northampton, Massachusetts

Revues

  • In N.R.F (1996), Jungle (1988), L’Art du Bref (1996), Légendes ( 1988), Les cahiers du Schibboleth (1988, 1992), Mai hors saison (1994), Contrepoint(s) (1999), le Pressoir (1995)
  • La Dérobée (1991), Hélikon (2000)
  • Le Paresseux( 2000), Septimanie (2002, 2003, 2005)
  • Camille, L’Intranquille n° 3, hiver 2012
  • Réminiscences désolées, et maladroit hommage, du poisson libre dans (son) creux d’eau oublié,  L’intranquille n°7, printemps 2015

Théâtre

  • écriture des textes du spectacle Route de Nuit, pour la compagnie Maripaule B. et Philippe Goudard (représenté)
  • co-adaptation, avec Pierre Barayre, de Zazie dans le métro, de Raymond Queneau, pour la compagnie Pierre Barayre (représentée)
  • adaptation de L’Ermitage, pour la compagnie Pierre Barayre (représentée)
  • adaptation de L’Alliance, pour une mise en espace de la compagnie Théâtre au présent, Yves Gourmelon (représentée)
  • co-adaptation, avec Pierre Barreyre de Les oiseaux de Tarjei Vesaas (non-représentée)
  • écriture de Le Reclus ou le dernier avatar du dandy Charles Baudelaire (non représenté)