L’historique

En avril 2004, sept auteurs, Lilian Bathelot, Michel Crespy, Bernard Pasobrola, Marie-Jeanne Perez, Jean-Claude Renoux, Joëlle Wintrebert et Francis Zamponi décident de créer en Languedoc-Roussillon l’association des auteurs qui leur paraît manquer cruellement. Ils la nomment « Autour des auteurs », et en édifient très vite les bases. ADA doit permettre aux écrivains et traducteurs de la région de se constituer en réseau afin de favoriser un échange d’informations, une meilleure visibilité de leurs œuvres, la défense de leur statut et de leurs intérêts matériels et moraux auprès des collectivités locales et nationales.

Le premier président en sera Bernard Pasobrola. Joëlle Wintrebert lui succède dès la fin de l’année 2004. Il faut noter que la dissolution du Centre régional des lettres (CRL) a laissé un grand vide, et que pendant quatre ans les instances locales, la DRAC et le service Livre et Lecture de la Région, demanderont à ADA d’engager et de piloter nombre d’actions, avec les budgets conséquents associés… Pour donner un exemple, c’est ADA qui a initié l’opération « Auteurs au lycée ».

Fin 2007, au terme de multiples concertations, les associations professionnelles du livre en région, auteurs, éditeurs, libraires et bibliothécaires, obtiennent la création de l’agence du livre Languedoc-Roussillon Livre et Lecture (LR2L). Elles y perdent les subventions gérées jusque-là, mais y gagnent une structure dotée enfin des moyens humains aptes à faire progresser la construction de la chaîne du livre en région.

ADA se recentre donc en 2008 sur ses positions de départ sous la nouvelle présidence de Francis Zamponi et obtiendra assez rapidement de LR2L quelques avancées majeures pour les auteurs, comme la production d’une Charte des manifestations publiques, la rémunération des interventions dans les médiathèques, festivals ou rencontres, des formations, une aide juridique…

Janine Gdalia fait un passage éclair à la présidence de l’association en 2012, vite suppléée par sa vice-présidente, Janine Teisson.

Francis Zamponi revient à la tête de l’association en 2013. Pascale Ferroul lui succède en 2014.

Aujourd’hui, l’association poursuit ses activités, échanges d’information et réunions conviviales. Pour faire valoir le statut des auteurs, les mettre en réseau, leur donner une visibilité – ce que permet encore le site remanié d’ADA –, nul besoin d’importants subsides. En revanche, la bonne volonté et la solidarité de tous se sont toujours montrées indispensables. Maintenant plus que jamais.

Joëlle Wintrebert