Nicolas Ancion, écrivain voyageur

ancion_1

Nicolas Ancion, écrivain que les voyages et le passage des frontières inspirent achève un long parcours à travers l’Asie. Il nous envoie quelques échos du début de son voyage, à bord du Transmongolien.

CaféBabel : Pourquoi avoir choisi de voyager sur le Transsibérien en particulier?
Nicolas Ancion : Depuis cinq ans, nous voyageons au moins trois mois par année, en famille. Mes enfants et ma femme avaient très envie d’effectuer le périple par la terre, depuis le cœur de l’Europe jusqu’au ventre de l’Asie. Il y a un gouffre entre l’image qu’on se fait des trains de légende et leur réalité concrète. Le transsibérien est une ligne de chemin de fer, pas un train somptueux, comme l’Orient-Express qu’on représente dans les films. Le train en lui-même décevra le voyageur qui s’attendrait à monter à bord d’un engin unique en son genre, façon Concorde ou Titanic.

Lire la suite de cet entretien avec l’écrivain sur CAFEBABEL…

Photographie : Nicolas Ancion, 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.