Ploucs, chics et romantiques : les Français vus par le reste du monde

un article de Leslie Talaga, Hebdo Courrier International

Dans Les Mots des autres, notre podcast sur les langues étrangères, nous vous présentons chaque mois une collection de curiosités linguistiques qui racontent nos sociétés, leur évolution et leur actualité. Cet épisode est consacré à de drôles d’hurluberlus : les Français ! Tantôt admirés, tantôt moqués, nous ne laissons pas le reste du monde indifférent.

On peut s’abonner au podcast ou écouter sur Apple Podcastsur Spotifysur Google podcast et sur Deezer.

La France, sa langue et sa culture exercent souvent une sorte de fascination à l’étranger. On l’a vu récemment avec la série américaine Emily in Paris, critiquée pour sa vision quelque peu fantasmée de l’Hexagone. En France, on boit du vin, on porte des bérets et toutes sortes de tenues haute couture bariolées, si l’on en croit les aventures parisiennes d’Emily. Pourtant, les autres pays entretiennent une relation pour le moins ambiguë avec les Français, et parfois, comme en témoignent les surnoms qu’ils nous donnent, c’est un peu l’amour vache. À l’approche de l’élection présidentielle, au moment où le reste du monde s’intéresse à ce qui se passe au pays de Molière et du camembert, on vous propose dans cet épisode des Mots des autres de tendre une oreille pour découvrir comment on parle des Français dans les autres langues.

Cet épisode contient 29 mots dans 15 langues différentes. En voici la liste complète, avec leurs définitions :

Excuse my French : “Excusez mon français”, dit-on en anglais lorsqu’on a employé une tournure grossière. L’expression existe aussi en russe : “Prastitié za moï frantsouzski”(“ Простите за мой французский ”).

Fransız kaldım : en turc, cette expression qui signifie “je suis resté français” est employée pour dire qu’on ne comprend rien.

Leben wie Gott in Frankreich : “Vivre comme Dieu en France”, disent les Allemands pour exprimer l’idée que quelqu’un vit bien, comme un coq en pâte.

Pièce de résistance : le terme apparaît fréquemment, en français dans le texte, sur les menus anglophones des restaurants raffinés à l’étranger. Tout comme “l’entrée”, qui désigne curieusement le plat principal. De quoi brouiller les pistes. Quant aux desserts dits “à la mode”,ce sont ceux qui sont servis avec une boule de glace à la vanille.

Pain riche : c’est ainsi qu’on désigne la traditionnelle baguette en Suède.

Vie de France : le nom de cette chaîne de boulangerie est un bel exemple de “franponais”, ces emprunts au français en langue japonaise, pour faire plus élégant. Avec parfois quelques ratés : il y a par exemple des magasins de cosmétiques “Musée de peau” à Yokohama, et des restaurants nippons nommés “Belle Touffe”.

Matik (ماتیک) : en persan, ce mot désigne le rouge à lèvres. C’est une contraction du terme français “cosmétique”.

Nasino alla francese : c’est ainsi que l’on désigne en italien le “petit nez à la française”, un petit nez retroussé très demandé aux chirurgiens esthétiques qui pratiquent la rhinoplastie.

French bun : désigne en anglais les chignons, coiffure associée aux femmes françaises, tout comme le “french twist”, une coiffure torsadée.

French kiss : le “baiser français” qu’on ne présente plus, c’est-à-dire, en anglais, le baiser avec la langue, qui a aussi son verbe, “to french someone” (“ embrasser quelqu’un avec la langue”).

Franciázni : en hongrois, l’expression “faire le français” désigne la pratique du cunnilingus !

Kudeta : une version phonétique du “coup d’État”, employée dans plusieurs langues, parmi lesquelles le finnois et l’indonésien.

Fatigue : c’est ainsi qu’on désigne l’habit militaire en anglais. Un terme qui serait dérivé de l’expression “habit de fatigue”, qu’on employait autrefois pour désigner les tenues de travail réservées aux activités quotidiennes et aux tâches pénibles.

Take the french leave : une expression anglaise qui en dit long sur notre relation d’amour-haine avec nos voisins britanniques, puisqu’elle est l’exact opposé de notre “filer à l’anglaise”, utilisée pour dire qu’on s’est éclipsé en douce. Mais le portugais se range du côté des Britanniques, puisqu’on dit aussi “sair a francesa” dans cette langue, soit “filer à la française”.

Frogs et liagouchatniki : en anglais comme en russe, les Français sont assimilés à leur amour pour les batraciens, puisqu’on nous surnomme dans ces deux langues “grenouilles” et “mangeurs de grenouilles”.

Csiga zabáló : en hongrois, cela signifie “bouffeurs d’escargots”, et c’est ainsi qu’on surnomme les Français.

Fransquilloner : nos amis belges utilisent ce verbe, qui signifie “faire le français”, pour moquer le snobisme de notre accent ainsi qu’une forme d’arrogance.

Al-oum el-hanon (الأم الحنون) : “tendre mère”, une expression qui désigne la France, en arabe libanais. Elle peut aussi être utilisée de manière ironique pour critiquer la France.

Francach : en Irlande, ce mot désigne à la fois les Français et… les rats.

Gabachos : un terme péjoratif utilisé en espagnol au sujet des Français, et qu’on pourrait traduire par “plouc”.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.