La Lorita, de Simone Salgas

La Lorita, roman, éditions 19, janvier 2021

L’écrivaine…
Silvina aime les jolis mots, elle les roule dans sa bouche, les retourne, les répète, leur invente une histoire… Elle finira bien par être cette écrivaine qu’elle a toujours voulu devenir.
Silvina écrit dans de grands cahiers mauves. À l’encre mauve, toujours. C’est une adorable petite peste – bavarde, très bavarde. Volubile ! – entourée d’amis, dans ce lycée français de Santiago du Chili, de professeurs attentifs, de parents aimants – père taquin, mère câline -, d’un petit frère aimé.

Entre l’azur sans nuage du désert d’Atacama et les vents glacés de la Terre de Feu, Simone Salgas mène le récit, tout de digressions, de bavardage espiègle, avec les mots de l’enfance, avec ses douleurs. Sa fraîcheur aussi. (…)
Silvina, une enfant encore, presque une adolescente, vive, rêveuse. Sa vie commence ici… Ce sera à elle d’écrire la suite !

 

EXTRAIT (pages 37-38)

Je préfère écrire de la science-fiction. On peut inventer sans que personne nous mette en doute, on peut vraiment faire du n’importe quoi. On peut former ou déformer des visages, créer des villes, des paysages, des machines de guerre bien entendu. On peut même inventer des mots. J’ai démarré comme ça mon deuxième roman. Plus facile que de raconter la mort des hommes vrais, ceux qui ont été des maris, des papas, des frères. J’ai abandonné les 50 pages de mon premier roman que j’avais intitulé : « Confidences à moi-même ».
Je serai écrivaine d’autres espaces, d’autres mondes.
Écrivaine intersidérale. Ce sera dur. Il y en a beaucoup qui veulent faire comme moi. J’ai intérêt à avaler toutes les vitamines qu’on me présentera.

Auteurs en lecture, un événement Comédie du livre 2020 transformé en lectures-vidéos

Auteurs en lecture est un événement coorganisé depuis plusieurs années par notre association Autour des Auteurs et par Occitanie Livre & Lecture à l’occasion de la Comédie du Livre à Montpellier. Le salon a été annulé cette année en raison de la crise sanitaire. Les textes, qui avaient été sélectionnés suite à un appel à textes sur le thème de la Croatie, pays invité de la Comédie 2020, devaient être lus en public comme de coutume à l’auditorium du Musée Fabre de Montpellier. ils ont donc été lus par leurs auteurs et enregistrés, puis montés en vidéo (certains également par leurs auteurs).

Quatre écrivains de notre association ont fait partie de cette belle aventure, suivies de près et avec beaucoup de cœur par Sylvie Léonard, notre secrétaire et coordinatrice de l’événement.

Pour accéder aux vidéos, cliquer sur le nom des auteurs ci-dessous

Béatrice Bourrier : Le flamboyant
Danielle Ferré : Le jeune homme et la coccinelle
Françoise Renaud : Fin de saison à Opatija
Simone Salgas : Me duele Croacia

 

accès à la playlist complète sur la chaîne YouTube Occitanie Livre & Lecture ici

Simone Salgas en lecture, 12 octobre 2019, à Leucate

Simone Salgas, accompagnée de Nicole Barthe, proposent une soirée lecture

PICOTI, PICOTA…
Des poules, des poulettes,
et des coqs, bien sûr…

Non, ça Salgas, ça agace, ça s’prélasse, c’est coriace,
Ça Pennac, ça Balzac, ça Mauriac, ça Signac,
Non, c’est fugace, efficace, y’a d’l’audace dans sa besace
C’EST DU SALGAS ET ÇA CAQUETTE

samedi 12 octobre 2019 à 19 heures

à la librairie Entrez Libres

12 rue Francis Vals
11 370 Leucate
04 68 40 18 16

Lecture de Simone Salgas au Somail, du 20 au 22 avril 2019

Lieu d’intervention : librairie Le trouve tout du livre (Aude)
Samedi 20, dimanche 21 et lundi 22 avril 2019, à 11h30 et 16h30

 

Simone Salgas et Olivier Morin diront leurs textes. Ces deux-là sont complices dans les mots et dans la vie, leurs voix et leurs sourires nous emportent à chaque fois.

Simone Salgas lira :
« Mer, Tierra prometida, Histoire du crayon de bois »,
Elle écrit comme on peint, comme on touche, comme on hume :
« Mer océane, femelle aux cycles arc-en-ciel où ma main lentement se nacre et se sacre »

Olivier Morin lira :
« Les bêtes et moi »
Il écrit avec l’oreille et les mots se percutent.
« Les bêtes et moi », prétexte pour aborder les velléités littéraires des chèvres, des vaches gardiennes de nos journaux intimes, et Marie en Renault 5 avec son âne en route pour Bethléem