Cinq langues de feu, de François Szabó

Cinq langues de feu : notes amoureuses pour un oiseau céleste, poésie, Obsidiana Press, avril 2021

Il s’agit d’un recueil de poésie en catalan, russe, castillan, américain et italien avec une version française parcourant par bribes une existence amoureuse pour Carole. Entre la célébration et la ferveur.

Cet ebook anticipe la Sant Jordi (23 avril) 2021.

Accès libre ici

 

Le Passage à gué du fleuve Amour, de François Szabó

Le Passage à gué du fleuve Amour, poésie, éditions de La Nouvelle Pléiade, février 2021
Illustrations : Monique Ariello Laugier / Préface de Jean-Frédéric Brun


 

Ces lignes pourraient paraître anodines, le journal d’un amour en mots tout simples. Ce serait méconnaître la flamme poétique qui habite François Szabó. Il faut aller plus loin, lire et relire ces pages limpides et frémissantes. Percevoir le souffle passionné qui les fait palpiter.

Chaque strophe est une amande poétique. Enrobée de phrases veloutées qui le mettent en situation, il y a en son cœur un noyau délicieux à savourer. Appréhendons chaque unité, décortiquons-la avec une extrême délicatesse, et nous y découvrirons un distique caché dont la musique et le mystère susciteront dans notre imaginaire de longs échos. On peut d’ailleurs à une seconde lecture voir étinceler une autre gemme enfouie…” (Jean-Frédéric Brun)

 

Quelques exemples :
Faire croître au terreau du monde
La Rosemonde éternelle

Ou encore
Fragilité délicate sublime de la fleur
Maturité rieuse du fruit dans sa plénitude

Ou encore
Toute tentative de vivre
Est signée d’une syllabe de cuivre

La Mère amère Mer Méditerranée, texte en ligne de François Szabo

La Mère amère Mer Méditerranée, texte en ligne, poésie, Obsidiana Press, janvier 2021

Déclinaison de vingt et un poèmes en faveur de S.0.S. Méditerranée

Après Non à la peste brune (pamphlet contre le nazisme, 2012) et après Visa Permanent (poèmes en faveur des migrants, 2017)

accessible en ligne ici

 

Démocratie : Oniris, Carole & Hóc, de François Szabó

Démocratie : Oniris, Carole & Hóc, poésie, Obsidiana Press, décembre 2020

A PROPOS (extrait)

Si les miscellanées sont un genre de livre qui peut se lire et consulter à volonté c’est parce qu’il recèle une multitude d’informations. Démocratie : Oniris, Carole & Hóc n’est drôle quasiment que par les citations de 100 Titres de Clémentine Mélois aux éditions Grasset, qu’elle en soit remerciée et je vous engage à acquérir tous ses livres.
Mon petit livre, carnet amoureux et sensible d’une ville, Montpellier, d’un régime politique, la Démocratie, d’une femme, Carole… N’est pas exhaustif, loin de là. Il se veut incitatif, à voir et visiter ma ville, aimant et sensible, offert.

Il en ressort des affinités électives, pourtant, même ainsi, tout le monde n’y est pas, même si dans cette ville de Montpellier la Maison de la Poésie dénommée Jean Joubert en est un axe affectif.
Bienvenue dans un monde d’amour et de tolérance, de culture et d’échange, dans un monde viable et juste.[…]

Enigmatic sound, de François Szabó

Enigmatic sound, in english american, Obsidiana Press (États-Unis), mars 2020

Enigmatic Sound est un recueil en américain de poèmes d’amour à Carole soucieux de la beauté particulière d’une langue étrange qu’est la poésie dans sa formation d’images et de son mouvement cinétique qui ne peut jamais arrêter sa réalité dans son empathie et dynamisme de tous les instants. C’est dans l’entraînant tempo des vagues toujours réitérées toujours s’effaçant puis se recréant que le poème prend vie dans une contemplation toujours neuve.

François Szabó Poet born in Montpellier (France) in 1967, author of more than forty books of poetry in French, American, Catalan, Castellan, Russian and Italian, member of Academy of American Poets, Société des Poètes Français, Poètes Sans Frontières, Poetas del Mundo, 100 Thousand Poets for Change, World Poetry Movement, Autour des Auteurs. Sends a message of faith and hope, love and friendship when all we need in this world is strength and tenderness and poetry can make it always. So, for a better life and harmony. ******Consider for example the lines “and so the lent crescent fine pellicular peal / is for us a celestial vision.” Grammatically correct, yes; using words that exist, yes. But the choice of those words and their ordering is unusual and the strangeness of their juxtaposition gives an elusive quality to the text, the meaning hovering tantalizingly within reach but difficult to grasp. This elliptical daring coupled with the rolling assonance and sonority is what poetry is all about – vivid, provisional, unique and bizarre. It follows in the tradition of English mystics like Hopkins who used that tumble of off-kilter words to great effect: “her earliest stars, earl stars, stars principal overbend us, fire-featuring heaven.” François’ lines “Like was she were / Never woman can be” evoke earlier poets like Blake.

Roger West

lire un extrait ici

 

La Bellesa de François Szabo

La Bellesa, poésie, eBook version catalan, Obsidiana Press, avril 2019

La bellesa es dins la llum total com visió sagrada es permanència dins l’amor ple de tendresa. Aquestes poemes de 2019 son oferts per la Dona dins un verger del món dolç e encantat on pot trobar la via de la vida. Confiança e constància dins la harmonia sempre, en pau veritablement, escriure la passió a cada moment, cada dia.

La beauté est dans la lumière totale comme vision sacrée, est permanence dans l’amour plein de tendresse. Ces poèmes de 2019 sont offerts à la femme dans un verger du monde doux et enchanté où l’on peut trouver la voie de la vie. Confiance et constance dans l’harmonie toujours, en paix vraiment, écrire la passion à chaque moment, chaque jour.

eBook texte en catalan accessible ici

Chant pour Carole / Cant per Carole, de François Szabó

Chant pour Carole / Cant per Carole, livre électronique libre, français/catalan, Obsidiana Press, 2018

Chant pour Carole version française est un livre électronique de poésie à l’occasion de la Sant Jordi 2018 (23 avril).
La première partie réunit des poèmes de l’année 2017 et 2018 dans lesquels jaillit la lumière de l’amour. “L’Oiseau et le Poète” est un poème de liberté recouverte en septembre 2017. “Poème pour Carole” est écrit en avril 2018 et est l’axe de la parole dans son actualité de renaissance des amoureux.

Cant per Carole versió original català es un llibre electrònic de poesia a l’ocasió de la Sant Jordi 2018.
La primer part reuneix poemes de l’any 2017 i 2018 dins les quals brota la llum del amor. “L’Ocell i el Poeta” es un poema de llibertat recobrada dins setembre 2017. “Poema per Carole” es escrit en abril 2018 i es el eix de la paraula dins la seva actualitat de renaixement dels enamorats.

Lien de téléchargement (gratuit)
Émission Traces de Lumière sur FM+ Montpellier

Aster Carole, de François Szabo

Aster Carole, poésie, Obsidiana Press, mars 2018
illustration de couverture : Monique Ariello

ASTER CAROLE est l’affirmation d’un amour, lente résurgence, éternelle permanence. Des années d’amour secret, intime, et d’une tendresse infinie.
Cet amour d’une telle pureté, sacré, brillant et doux à la fois. Sacré car gardé secret des années durant, conservant silencieusement toute la ferveur, toute la beauté d’une relation faite d’estime, d’admiration. Histoire qui ne peut être admise que par la connaissance de la passion.
Mutisme sur la muse, libération des vers…

Désormais dans ce recueil : Cet amour est lu et partagé.
Gardez-le précieusement en vous. Le temps de la cristallisation, le long cours de l’eau du poème vous l’impose.

 

 

Visa Permanent, de François Szabo

Visa Permanent, poème (ebook), chez Obsidiana Press, avril 2017

Poème en faveur de l’accueil des migrants

Réaffirmer l’indispensable fraternité et œuvrer pour un monde plus tolérant, plus imaginatif, plus créatif. Un monde à partager qui se doit d’être en paix au singulier et au multiple avec cette exigence d’être à l’écoute des soubresauts humains.
Ce poème est une réponse à une invitation de Thérèse Daredare à un état des lieux de l’accueil des migrants par diverses associations et personnes engagées en leur faveur sur le Lodévois en février 2017

accès libre ici